Forge et Belvédère : 960 000 € HT minimum

Vendredi 18 avril dernier a été publié l’appel d’offre pour la « convention d’occupation du domaine public-concession de travaux pour l’aménagement et l’exploitation de deux établissements dénommés ‘La Forge’ et ‘Le Belvédère’ au sein du Parc Martin Luther King à Paris 17ème ». Cet appel d’offre donne quelques informations intéressantes.

Pour situer ces bâtiments, c’est très simple, ils sont au centre du parc, le long de la nouvelle rue Bernard Buffet. Le bâtiment dit ‘La Forge’ est le long du parc devant notre futur immeuble Parc 17. Quant au Belvédère, il est situé juste à côté. C’est ce dernier qui permettra de passer d’un côté à l’autre du Parc lorsque les 2 voies du chemin de fer de ceinture (4 rails) seront réinstallées.

Quelques photos pour mieux les visualiser :

Bâtiment dénommé ‘La Forge’ : 221,50 m² utiles situés en rez-de-chaussée, comprenant 176 m² de locaux couverts et une terrasse ouverte de 45,50 m²

Bâtiment dénommé ‘Le Belvédère’ : 444 m² utiles au 1er étage, répartis en 270m² de locaux couverts ainsi qu’une terrasse ouverte de 174m²

Qu’apprend-t-on donc dans cet appel d’offre ?

La première chose est que contrairement à ce qui a pu être dit ici ou là, ces locaux ne sont pas encore occupés. Les noms des restaurants ou restaurateurs ne sont pas connus.

Le deuxième élément est la destination de ces bâtiments :

  • « La Forge » a vocation à être exploité, à titre principal, en tant qu’espace de restauration légère, vente à emporter, avec une possibilité d’activités d’animation, son accès sera limité aux horaires d’ouverture du parc ;
  • « Le Belvédère » a vocation à être exploité, à titre principal, en tant qu’espace de restauration de qualité, il sera accessible hors  ouverture du parc.

Le troisième est le coût minimal estimé pour la réalisation des travaux nécessaires à leur mise en exploitation : 960 000 € HT. A cela devra s’ajouter une redevance. Celle-ci ne pourra être inférieure à 32 000 € par an pendant la phase de travaux et pendant les deux premières années d’exploitation puis à 130 000 € par an pendant les 13 années suivantes

Enfin, il est précisé quelques petits éléments techniques comme par exemple le fait que l’éco-quartier n’est pas raccordé au réseau de distribution de gaz. Pour la cuisine, ce n’est pas tip-top.

Nous concernant, nous attendons avec impatience de connaître le chef de nos futures cantines 😉

Pour de plus amples informations, aller prendre le temps de parcourir l’appel d’offre en cliquant sur ce lien.

Poster un commentaire

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles, Les équipements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *