Archives de Catégorie: La ZAC Clichy-Batignolles

L’aménagement, le projet, le parc, les bâtiments, …

Quid de l’ouverture du Parc Martin Luther King à l’été 2017 ?

Depuis quelques semaines, politiques de tout bord se mobilisent aux côtés des riverains du Parc Martin Luther King pour obtenir une réponse de la Ville de Paris quant à son ouverture nocturne au cours de l’été 2017.

 

En effet, à ce jour, la décision de reconduire l’expérimentation d’une ouverture 24/24 comme au cours de l’été 2016 n’est toujours pas prise par la Mairie de Paris. Aussi le moment de rappeler les conséquences de cette ouverture, de transmettre des arguments affutés, est encore là.

C’est la raison pour laquelle les riverains, en premier lieu ceux dont les immeubles donnent directement sur le Parc, ont échangé, saisi médias et politiques locaux pour faire remonter les multiples désagréments sociaux, écologiques, environnementaux,… posés par une ouverture tardive.

J’ai montré à de nombreuses reprises dans ce blog les intérêts de ce Parc tant pour la nature qu’il abrite que pour les espaces de jeux et de détente dont il est équipé. Le Parc Martin Luther King est un lieu de bonheur permanent. L’ouverture 24/24 contrarie réellement cela. Malgré tout, ce n’est pas ce que décrivent Le Parisien dans son édition du 5 mai ou 20 Minutes dans son édition du 9 mai. Il ne faut pas exagérer. Le Parc Martin Luther King n’est pas devenu un carrefour de la drogue ou de la prostitution !

Grâce aux actions communes, la Maire du XVII°, Brigitte KUSTER, LR, a déposé un vœu au Conseil de Paris.

Annick LEPETIT, Députée de la 3° circonscription (XVII°-XVIII°), PS, en a fait de même.

Ces vœux ont été présentés le 9 mai au soir mais la décision a été reportée.

De mon côté, j’ai pu rencontrer Pénélope KOMITES, Adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, le 16 février dernier. Je lui ai rapporté les témoignages des riverains, nombreux, interrogés en amont pour donner une réalité à ces désagréments. J’ai rappelé les réveils nocturnes des riverains dus à des personnes enivrées, bruyantes, sans savoir vivre. J’ai aussi témoignés de riverains verbalement agressés sur leur balcon et d’autres dont des biens dans leur jardin ont été dérobés. J’ai aussi explicité l’effet sur la faune et la flore du Parc de la présence d’individus la nuit tombée. Elle a alors reconnu les problèmes posés et cherché une solution alternative, médiane.

Sans décision prise, plus de 2 mois plus tard, je me suis permis d’écrire à Anne HIDALGO directement, en mon nom propre, il y a 10 jours. Je lui ai rappelé le plaisir à vivre à côté d’un grand espace vert comme celui-ci, plaisir partagé par tous les usagers, très nombreux, qui le fréquentent quotidiennement. Je lui ai explicité la diversité végétale et animale que recelait le Parc Martin Luther King. Enfin, je lui ai explicité les désagréments provoqués par l’ouverture 24/24 au cours de l’été 2016.

Afin de ne pas être uniquement critique, j’ai formulé des propositions permettant d’aller dans le sens souhaité par la Maire de Paris tout en préservant le Parc et les nuits de ses riverains :

  • Evacuation du Parc Martin Luther King à 22h30 pour une fermeture effective à 23h du Parc du 1er juillet au 31 août ;
  • Extinction des lumières du Parc 30 minutes après la fermeture toute l’année soit 23h30 sur la période estivale ;
  • Mobilisation de la brigade des incivilités pour faire respecter la réglementation du Parc (vélos et chiens interdits, barbecues interdits,…), éviter les tags et autres détériorations du Parc ;
  • Rondes de nuit pour garantir l’absence de personnes dans le Parc après la fermeture ;
  • Ouverture plus tardive en période de canicule.

Tout ceci ne semble pas irréalisable. Je comprends la problématique de présence de gardiens à (ré)organiser, sans doute d’heures supplémentaires à régler. Cependant des solutions semblent totalement accessible et pour ma part, j’ai formulé ces propositions et suis prêt à en échanger avec tous ceux qui le voudront.

D’autres riverains ont aussi communiqué sur des propositions, en particulier Didier FAVRE. A quelques détails près, elles rejoignent les miennes.

Espérons à présent que ces différentes interventions et ces multiples arguments convaincront Anne HIDALGO et la Mairie de Paris de ne pas réitérer à l’identique l’expérience de l’été 2016 pour le Parc Martin Luther King. Des solutions sont possibles pour atteindre les objectifs de la Maire de Paris en respectant les riverains et en offrant des occasions plus importantes de profiter du Parc.

2 Commentaires

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles, Les jardins

Un documentaire sur la genèse de notre éco-quartier

Sur YouTube, la chaîne Demaintv diffuse un documentaire passionnant : « Clichy-Batignolles, une histoire d’échelle ».

52 minutes pour raconter la naissance de notre quartier, de la candidature perdue des JO de 2012 à l’achèvement du tribunal de Paris, « signal » architectural de notre métropole.

Le défi était de taille : transformer un site ferroviaire, fermé sur la ville, en un éco-quartier ouvert et mixte, censé recoudre le tissu urbain. La concrétisation de cette ambition est racontée par ses acteurs dans « Clichy-Batignolles, une histoire d’échelle » (On Stage Production). Le réalisateur, Thierry Mercadal, donne la parole aux aménageurs, architectes, paysagistes, politiques… qui sont intervenus dans la création de notre quartier.

Clichy-Batignolles est la dernière opération d’urbanisme d’envergure dans Paris intra-muros. Le documentaire détaille cette mutation radicale. Ce qui est passionnant, c’est de (re)découvrir les raisons qui expliquent la présence du parc,  sa configuration, l’implantation des immeubles, la collaboration inédite entre promoteurs pour « la butte des Batignolles »… Bref, tout ce qui fait ce paysage, si familier à nos yeux aujourd’hui.

screen-capture-6

« Là, on a vraiment commencé par le parc », explique la paysagiste, Jacqueline Osty. « On a conservé l’idée d’un parc central en contact avec les bâtiments qui l’entourent et qui soit en osmose avec le quartier dans lequel il s’est installé. » Résultat : une interaction poussée ente le végétal et le béton. On voit comment la nature s’insère dans les immeubles. Les architectes expliquent cette contrainte de faire « entrer » le parc dans la parcelle et de respecter le plan Climat de Paris, « au top de la haute qualité environnementale ».

screen-capture-4

Ce qui frappe aussi, c’est l’ampleur du projet : 50 hectares à aménager pour accueillir 7000 habitants et 13000 salariés ! Voilà « l’histoire d’échelle ». Enjeu de taille aussi avec la construction d’immeubles de grande hauteur. Ces « tours » de 50 mètres ont provoqué la polémique. Mais, la réussite du bâtiment de la Cité judiciaire est indéniable, aujourd’hui. Cela s’explique par l’architecture arienne signée Renzo Piano, mais aussi par son implantation. « Notre idée était que lorsque l’on se promène dans le jardin, on voulait que le bâtiment soit le plus élégant possible, le moins impactant possible », confie Bernard Plattner, architecte pour Renzo Piano Building Workshop. « L’idée était d’avoir le côté le plus étroit vers le parc et (…) d’offrir à 90% des occupants la vue sur Paris, soit sur Montmartre, soit sur la Tour Eiffel. »

screen-capture-5

Le documentaire permet aussi de mieux cerner ce qu’est qu’un éco-quartier : normes environnementales, chauffage urbain, collecte pneumatique des déchets, production d’électricité photovoltaïque, gestion de l’eau… On comprend comment Clichy-Batignolles est devenu « un territoire d’innovation permanente » pour la Ville. « La barre a été mise très très haute. Elle a été relevée à chaque étape. Et ça continue », s’enthousiasme Dominique Alba, Directrice générale de l’atelier d’urbanisme parisien.

Notre nouveau quartier, préfigurateur de la ville du futur ? Possible. En 2016, la ZAC a été couronnée par le Grand prix Ville durable, au niveau européen. Une première consécration.

3 Commentaires

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles, Non classé

De nouveaux bacs dans le Parc MLK

Au cours de l’hiver, d’étranges constructions sont venues agrémenter, équiper le Parc Martin Luther King… J’ai cru , avec joie, à l’arrivée de containers pour les déchets végétaux, pour la réalisation de compost… mais non 🙁

 

Les nouveaux équipements installés en de nombreux endroits du Parc Martin Luther King en décembre 2017 ressemblent à ceci :

Rapidement, ils furent équipés de bouches, de trous…

Puis des affiches vinrent préciser leur raison d’être et mirent fin à mon espoir 🙁

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces nouveaux bacs me posent plusieurs questions :

1 – seront-ils inaccessibles aux rats ?

2 – engendreront-ils une vraie prise de conscience des utilisateurs du Parc Martin Luther King à l’intérêt du tri ?

3 – quand seront-ils complétés de bacs à déchets fermentescibles comme il peut en exister par exemple à Lyon, à Montreuil, à

Montréal qui me paraissent totalement en phase avec la notion d’écoquartier ?

 

A bon entendeur 😉

 

Poster un commentaire

Classé dans L'immeuble, La ZAC Clichy-Batignolles, Les jardins

Enfin ouverte :-)

Vendredi dernier, nous avons eu la joie de voir intervenir des ouvriers pour bitumer le trottoir devant la grille d’entrée donnant accès au Parc Martin Luther King face à la rampe d’accès de l’Hôtel Ibis. Cette semaine, la joie fut encore plus grande en constatant que la grille était enfin ouverte 🙂

 

Nous l’avons longuement attendue cette seconde ouverture sur le Parc Martin Luther King depuis la rue Bernard Buffet. Depuis lundi matin de cette semaine, ça y est, c’est fait, la grille est ouverte. Que c’est agréable de savoir que l’on peut plus rapidement accéder à la verdure, à la faune et à la flore de ce parc quelques heures par jour (tout en les laissant se reposer les autres heures pour mieux se présenter à nous aux heures d’ouverture 😉 ).

 

Bonnes promenades donc 😉

2 Commentaires

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles, Les jardins

Des arbres rue Bernard Buffet

Nous les attendions depuis longtemps, ils sont enfin arrivés ! Quoi donc ?
Des arbres ! Rue Bernard Buffet !

 

En effet, le long des voies ferrées séparant la rue Bernard Buffet de la rue Gilbert Cesbron 🙁 , 8 emplacements attendaient patiemment d’accueillir leurs hôtes : des arbres. C’est chose faite depuis début décembre, 8 arbres, d’une vingtaine d’années a priori, ont été plantés. J’ai cherché l’espèce, sans succès 🙁 Nous attendrons les premières feuilles pour poursuivre l’enquête… sauf si quelqu’un a l’information d’une personne de la Direction des Espaces Verts de la Ville de Paris ou encore des Services de la Voirie.

 

Poster un commentaire

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles

La Cité du Théâtre : la bonne surprise de notre quartier

C’est officiel. La Cité du Théâtre viendra parachever l’offre culturelle de Clichy-Batignolles en s’établissant boulevard Berthier, face au parc Martin Luther-King. La Comédie française et le Conservatoire national d’art dramatique vont s’installer à côté des Ateliers Berthier, qui abritent, depuis 2003, la seconde salle de l’Odéon. Ce sera, ni plus ni moins, l’offre théâtrale la plus prestigieuse de France. Et elle sera à nos portes !

Cette Cité du Théâtre permettra à la vénérable Comédie française de disposer d’une grande salle modulable, adaptée aux créations contemporaines. Une salle dont ses dirigeants rêvent, depuis des décennies. Le Conservatoire national, trop à l’étroit dans le 9ème arrondissement, disposera de quatre salles de répétitions qui pourront être ouvertes au public. L’Odéon conservera sa salle et pourra pérenniser ses installations avec de nouvelles loges et des salles de répétition. L’originalité est que le Conservatoire servira de trait d’union entre les salles de l’Odéon et de la Comédie française, en prise directe avec les espaces publics d’accueil et de restauration. Cet emplacement central réjouit la directrice de l’école : « Quand on m’ a dit que ce serait l’espace que tous traverseraient pour aller d’un pôle à l’autre, j’ai applaudi : que l’école soit en partie perturbée, par la proximité des allers et venues du public, des acteurs, et des metteurs en scène, c’est parfait ! », a-t-elle confié à Télérama. 

Si la Cité du Théâtre peut s’établir près de chez nous, c’est grâce à l’accord d’une autre grande institution culturelle, l’Opéra de Paris. En effet, depuis la fin du XIXème siècle, les ateliers de décor et de construction de l’Opéra ont pris place sous la nef des bâtiments industriels qui bordent le boulevard. Ces ateliers vont déménager sur le site de Bastille, laissant la place nécessaire pour ce projet ambitieux. Au final, la Cité du Théâtre occupera 20 000 m2. Ouverture prévue en 2022.

Le Président de la République et la ministre de la Culture ont visité le site, le 24 octobre dernier. « Il s’agit d’investir pour l’avenir et pour la transmission artistique à de nouveaux publics sur ce territoire du grand Paris », a affirmé Audrey Azoulay. C’est le dernier projet culturel d’envergure du quinquennat Hollande. Reste une question : le projet survivra-t-il à un nouveau Président ? « On va avancer le plus loin possible jusqu’aux prochaines élections », promet la ministre. Le patron de la Comédie française, Eric Ruf, se montre aussi confiant : « Cela serait difficile de trouver un projet alternatif tout aussi fort, qui répond à autant de questions géographiques, artistiques, économiques… Si l’Etat y renonçait, les demandes ne tarderaient pas à revenir, tout aussi impérieuses. »

Un nouveau chantier à suivre…

Poster un commentaire

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles

Retour sur une rencontre de voisins ;-)

Samedi 3 septembre, vers 18h30, une bande de joyeux lurons investit le Parc Martin Luther King accompagnés de musiciens et surtout prêts à donner de la voix, simplement, généreusement, dans l’esprit de partage, de respect et de convivialité qui leur ressemble 😉

Ces joyeux lurons n’étaient autres que le groupe vocal des Voisins du dessus.

Après leur participation à l’événement inaugural des immeubles de la zone Est de la ZAC Clichy-Batignolles, ils avaient décidé de revenir pour poursuivre la rencontre avec les habitants de Parc 17 mais aussi des immeubles alentours.

Au regard de la belle participation et à entendre de l’expression des voix, cet événement fut un plein succès. Dommage pour ceux qui n’ont pu venir 🙁 mais heureux semblaient les simples usagers du Parc Martin Luther King 🙂

Un pique-nique suivit les 45 minutes de spectacle. Il se prolongea jusqu’à une heure raisonnable.

Enfin, cet événement aura permis de recruter quelques nouvelles voix car les Voisins du dessus sont en plein recrutement. Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas 😉 Toutes les informations figurent sur le flyer ci-dessous 🙂

recto-cartevdd2016

verso-cartevdd2016

Alors, à très vite, en chanson, à Cerise pour les futur-e-s choristes ou lors d’un futur événement des Voisins du dessus pour lequel vous pourriez être initiateur  😉

1 commentaire

Classé dans La copropriété, La ZAC Clichy-Batignolles