Archives de Tag: Ouverture nocturne

Quid de l’ouverture du Parc Martin Luther King à l’été 2017 ?

Depuis quelques semaines, politiques de tout bord se mobilisent aux côtés des riverains du Parc Martin Luther King pour obtenir une réponse de la Ville de Paris quant à son ouverture nocturne au cours de l’été 2017.

 

En effet, à ce jour, la décision de reconduire l’expérimentation d’une ouverture 24/24 comme au cours de l’été 2016 n’est toujours pas prise par la Mairie de Paris. Aussi le moment de rappeler les conséquences de cette ouverture, de transmettre des arguments affutés, est encore là.

C’est la raison pour laquelle les riverains, en premier lieu ceux dont les immeubles donnent directement sur le Parc, ont échangé, saisi médias et politiques locaux pour faire remonter les multiples désagréments sociaux, écologiques, environnementaux,… posés par une ouverture tardive.

J’ai montré à de nombreuses reprises dans ce blog les intérêts de ce Parc tant pour la nature qu’il abrite que pour les espaces de jeux et de détente dont il est équipé. Le Parc Martin Luther King est un lieu de bonheur permanent. L’ouverture 24/24 contrarie réellement cela. Malgré tout, ce n’est pas ce que décrivent Le Parisien dans son édition du 5 mai ou 20 Minutes dans son édition du 9 mai. Il ne faut pas exagérer. Le Parc Martin Luther King n’est pas devenu un carrefour de la drogue ou de la prostitution !

Grâce aux actions communes, la Maire du XVII°, Brigitte KUSTER, LR, a déposé un vœu au Conseil de Paris.

Annick LEPETIT, Députée de la 3° circonscription (XVII°-XVIII°), PS, en a fait de même.

Ces vœux ont été présentés le 9 mai au soir mais la décision a été reportée.

De mon côté, j’ai pu rencontrer Pénélope KOMITES, Adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, le 16 février dernier. Je lui ai rapporté les témoignages des riverains, nombreux, interrogés en amont pour donner une réalité à ces désagréments. J’ai rappelé les réveils nocturnes des riverains dus à des personnes enivrées, bruyantes, sans savoir vivre. J’ai aussi témoignés de riverains verbalement agressés sur leur balcon et d’autres dont des biens dans leur jardin ont été dérobés. J’ai aussi explicité l’effet sur la faune et la flore du Parc de la présence d’individus la nuit tombée. Elle a alors reconnu les problèmes posés et cherché une solution alternative, médiane.

Sans décision prise, plus de 2 mois plus tard, je me suis permis d’écrire à Anne HIDALGO directement, en mon nom propre, il y a 10 jours. Je lui ai rappelé le plaisir à vivre à côté d’un grand espace vert comme celui-ci, plaisir partagé par tous les usagers, très nombreux, qui le fréquentent quotidiennement. Je lui ai explicité la diversité végétale et animale que recelait le Parc Martin Luther King. Enfin, je lui ai explicité les désagréments provoqués par l’ouverture 24/24 au cours de l’été 2016.

Afin de ne pas être uniquement critique, j’ai formulé des propositions permettant d’aller dans le sens souhaité par la Maire de Paris tout en préservant le Parc et les nuits de ses riverains :

  • Evacuation du Parc Martin Luther King à 22h30 pour une fermeture effective à 23h du Parc du 1er juillet au 31 août ;
  • Extinction des lumières du Parc 30 minutes après la fermeture toute l’année soit 23h30 sur la période estivale ;
  • Mobilisation de la brigade des incivilités pour faire respecter la réglementation du Parc (vélos et chiens interdits, barbecues interdits,…), éviter les tags et autres détériorations du Parc ;
  • Rondes de nuit pour garantir l’absence de personnes dans le Parc après la fermeture ;
  • Ouverture plus tardive en période de canicule.

Tout ceci ne semble pas irréalisable. Je comprends la problématique de présence de gardiens à (ré)organiser, sans doute d’heures supplémentaires à régler. Cependant des solutions semblent totalement accessible et pour ma part, j’ai formulé ces propositions et suis prêt à en échanger avec tous ceux qui le voudront.

D’autres riverains ont aussi communiqué sur des propositions, en particulier Didier FAVRE. A quelques détails près, elles rejoignent les miennes.

Espérons à présent que ces différentes interventions et ces multiples arguments convaincront Anne HIDALGO et la Mairie de Paris de ne pas réitérer à l’identique l’expérience de l’été 2016 pour le Parc Martin Luther King. Des solutions sont possibles pour atteindre les objectifs de la Maire de Paris en respectant les riverains et en offrant des occasions plus importantes de profiter du Parc.

2 Commentaires

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles, Les jardins