Archives de Tag: Ouverture nocturne

Parc Martin Luther King : un grand Parc en devenir

L’été est fini depuis 2 mois déjà , il me semblait aujourd’hui en me promenant dans le Parc Martin Luther qu’il était temps de faire un article pour évoquer son fonctionnement, son avenir et proposer quelques actions 😉

 

Ouverture estivale nocturne : sur la bonne voie

L’été passé fut celui d’une nouvelle décision d’ouverture nocturne du Parc mais grâce à des interventions ciblées, argumentées et bien comprises (Merci 🙂 ) celle-ci n’eut rien à voir avec celle de l’été 2016. En effet, le Parc ne fut pas ouvert 24h/24h de fin juin à début septembre mais uniquement les nuits du vendredi au dimanche sur la même période et uniquement la zone Nord du Parc.

Evidemment, les habitants riverains de la zone Sud du Parc en furent très contents. Leurs nuits furent beaucoup plus calmes. Ceux de la zone Nord du Parc ne peuvent en dire autant. Des brigades de sécurité passaient régulièrement et efficacement pour déloger ceux qui bravaient les interdits et tentaient de séjourner dans le Parc fermé, sur le skate park et sur le belvédère éclairés. Malheureusement, une fois les brigades passées, ils revenaient parfois !  🙁

Le bilan reste très mitigé. Il serait intéressant de connaître le coût d’une telle opération ainsi que de celle de l’année 2016 tant en terme économique qu’en terme écologique ! L’été prochain, quelques immeubles du Secteur Ouest du Parc seront habités (Allure, Emergence,…). Ces immeubles donnent comme de nombreux du secteur Est directement sur et dans le Parc Martin Luther King. Leurs habitants apprécieront-ils des réveils en pleine nuit ? Le doute est permis.

Aussi, tirons de l’expérience du schéma de l’ouverture nocturne du Parc de 2016 et de 2017, que la seule option valable est la suivante :

  • Une ouverture estivale de 7h à 22h30 avec fermeture des grilles à 23h au maximum ;
  • Des passages réguliers dans le Parc de brigades pour garantir, comme partout dans Paris, le calme aux riverains.

 

Extinction du Parc : du mieux mais à poursuivre et amplifier

En septembre, oh miracle, le belvédère était éteint à partir de 21h et ce jusqu’au petit matin. Sa fréquentation en a été considérablement modifiée. Mais, allez savoir pourquoi, depuis 2-3 semaines, il est de nouveau éclairé toute la nuit 🙁 Le froid n’invite évidemment pas les opportuns à  venir le squatter mais il ne fait pas toujours froid !

Belvédère éclairé

Aussi faudrait-il revenir à  la situation de septembre-octobre, c’est-à -dire celle d’un éclairage du Parc Martin Luther King réduit la nuit, comme de nombreux parcs et squares parisiens, et ce pour des raisons écologiques et d’environnement, pour la faune, la flore, les riverains, contre la pollution lumineuse, contre le gaspillage d’énergie,… L’éclairage du skate park et du belvédère sont une aberration. Ils dérangent et attirent des individus bruyants qui n’ont rien à y faire à ces horaires-là .

Interrogée début 2017, la DEVE répondait que techniquement, il était impossible de séparer les différentes zones du Parc en termes d’éclairage. Pourtant à force d’insistance, en arguant d’un simple problème d’installation électrique à revoir, le belvédère a pu enfin être éteint la nuit ! Il faut à présent reprendre son extinction, par exemple de 20h ou 21h jusque 6h ou 7h. Il faudrait en faire de même avec les espaces de jeux des zones Nord comme Sud, avec le skate park !

 

Un Parc aux belles couleurs mais non respecté

Actuellement le Parc a revêtu ses belles couleurs automnales. A chaque saison ses couleurs, à chaque saison le plaisir de nouvelles découvertes végétales comme animales, à  respecter.

Cependant, nombreux sont les interdits bravés par des usagers du Parc. Il en va ainsi de l’interdiction des chiens et vélos, pour des raisons de sécurité mais aussi d’écologie. Cependant, fréquemment, des personnes parcourent le Parc à vélo et/ou avec leur chien, petit ou gros. Parfois même, ce sont des 2 roues motorisées qui entrent dans le Parc.

Puisque certains usagers du Parc ne savent pas lire, il faudrait trouver un moyen de faire savoir ces interdits et leurs raisons. A défaut, il faudrait verbaliser ! Pour ce faire, des moyens devraient être mis en place. Pourquoi ne pas commencer par organiser la distribution de tracts explicatifs puis déclencher des contrôles et verbalisations par l’intervention de brigades nombreuses ad’hoc ?

Un autre travers des usagers du Parc choque, celui qui consiste à oublier qu’il existe de nombreuses poubelles dans le Parc. Partout où se porte le regard, un déchet, gros ou petit, se trouve. Le bien collectif reste toujours difficile à maintenir en état. La question liée reste toujours la même : ceux qui jettent leurs déchets n’importe où, hors de chez eux, en font-ils de même chez eux ?

Dechet

Parce qu’il sera difficile de changer les habitudes du jour au lendemain, je propose de monter une opération de communication et de nettoyage une fois par an. Il s’agirait de fermer le Parc un dimanche et de permettre à des personnes qui se seraient inscrites et seraient encadrées de ramasser les ordures du Parc. Un label « Parc Propre » pourrait être établi et accordé aux parcs qui comptabiliseraient moins d’un certain volume ou poids de déchets par hectare. Alors, on y va ?

 

Hâte que les travaux se terminent

Le dernier point de cet article fera état de l’impatience de voir terminés les travaux des immeubles aux alentours mais aussi de la ligne de métro 14, pour qu’enfin puissent débuter les derniers travaux d’aménagement du Parc Martin Luther King : le déplacement des terrains de sport collectif du secteur Nord vers le secteur Sud, la mise en place des derniers bassins, la réinstallation de la halle, la construction de la cascade ainsi qu’une destination, un usage au bâtiment de la forge et au belvédère.

Le Parc Martin Luther King est un parc magnifique et très utilisé, faisons en sorte qu’il en soit encore ainsi dans l’avenir, grâce à des évolutions techniques, sociales, environnementales 😉

1 commentaire

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles, Les jardins

Quid de l’ouverture du Parc Martin Luther King à l’été 2017 ?

Depuis quelques semaines, politiques de tout bord se mobilisent aux côtés des riverains du Parc Martin Luther King pour obtenir une réponse de la Ville de Paris quant à son ouverture nocturne au cours de l’été 2017.

 

En effet, à ce jour, la décision de reconduire l’expérimentation d’une ouverture 24/24 comme au cours de l’été 2016 n’est toujours pas prise par la Mairie de Paris. Aussi le moment de rappeler les conséquences de cette ouverture, de transmettre des arguments affutés, est encore là.

C’est la raison pour laquelle les riverains, en premier lieu ceux dont les immeubles donnent directement sur le Parc, ont échangé, saisi médias et politiques locaux pour faire remonter les multiples désagréments sociaux, écologiques, environnementaux,… posés par une ouverture tardive.

J’ai montré à de nombreuses reprises dans ce blog les intérêts de ce Parc tant pour la nature qu’il abrite que pour les espaces de jeux et de détente dont il est équipé. Le Parc Martin Luther King est un lieu de bonheur permanent. L’ouverture 24/24 contrarie réellement cela. Malgré tout, ce n’est pas ce que décrivent Le Parisien dans son édition du 5 mai ou 20 Minutes dans son édition du 9 mai. Il ne faut pas exagérer. Le Parc Martin Luther King n’est pas devenu un carrefour de la drogue ou de la prostitution !

Grâce aux actions communes, la Maire du XVII°, Brigitte KUSTER, LR, a déposé un vœu au Conseil de Paris.

Annick LEPETIT, Députée de la 3° circonscription (XVII°-XVIII°), PS, en a fait de même.

Ces vœux ont été présentés le 9 mai au soir mais la décision a été reportée.

De mon côté, j’ai pu rencontrer Pénélope KOMITES, Adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, le 16 février dernier. Je lui ai rapporté les témoignages des riverains, nombreux, interrogés en amont pour donner une réalité à ces désagréments. J’ai rappelé les réveils nocturnes des riverains dus à des personnes enivrées, bruyantes, sans savoir vivre. J’ai aussi témoignés de riverains verbalement agressés sur leur balcon et d’autres dont des biens dans leur jardin ont été dérobés. J’ai aussi explicité l’effet sur la faune et la flore du Parc de la présence d’individus la nuit tombée. Elle a alors reconnu les problèmes posés et cherché une solution alternative, médiane.

Sans décision prise, plus de 2 mois plus tard, je me suis permis d’écrire à Anne HIDALGO directement, en mon nom propre, il y a 10 jours. Je lui ai rappelé le plaisir à vivre à côté d’un grand espace vert comme celui-ci, plaisir partagé par tous les usagers, très nombreux, qui le fréquentent quotidiennement. Je lui ai explicité la diversité végétale et animale que recelait le Parc Martin Luther King. Enfin, je lui ai explicité les désagréments provoqués par l’ouverture 24/24 au cours de l’été 2016.

Afin de ne pas être uniquement critique, j’ai formulé des propositions permettant d’aller dans le sens souhaité par la Maire de Paris tout en préservant le Parc et les nuits de ses riverains :

  • Evacuation du Parc Martin Luther King à 22h30 pour une fermeture effective à 23h du Parc du 1er juillet au 31 août ;
  • Extinction des lumières du Parc 30 minutes après la fermeture toute l’année soit 23h30 sur la période estivale ;
  • Mobilisation de la brigade des incivilités pour faire respecter la réglementation du Parc (vélos et chiens interdits, barbecues interdits,…), éviter les tags et autres détériorations du Parc ;
  • Rondes de nuit pour garantir l’absence de personnes dans le Parc après la fermeture ;
  • Ouverture plus tardive en période de canicule.

Tout ceci ne semble pas irréalisable. Je comprends la problématique de présence de gardiens à (ré)organiser, sans doute d’heures supplémentaires à régler. Cependant des solutions semblent totalement accessible et pour ma part, j’ai formulé ces propositions et suis prêt à en échanger avec tous ceux qui le voudront.

D’autres riverains ont aussi communiqué sur des propositions, en particulier Didier FAVRE. A quelques détails près, elles rejoignent les miennes.

Espérons à présent que ces différentes interventions et ces multiples arguments convaincront Anne HIDALGO et la Mairie de Paris de ne pas réitérer à l’identique l’expérience de l’été 2016 pour le Parc Martin Luther King. Des solutions sont possibles pour atteindre les objectifs de la Maire de Paris en respectant les riverains et en offrant des occasions plus importantes de profiter du Parc.

2 Commentaires

Classé dans La ZAC Clichy-Batignolles, Les jardins